Certification

certification peb

Le certificateur PEB commence par une visite de l'ensemble du logement à certifier, une prise de mesures, un examen de l'enveloppe, des systèmes de chauffage et de ventilation,
Ces observations et mesures sont complétées par les éventuelles preuves acceptables dont la liste exhaustive est définie strictement par la région. Ces preuves sont fournies par le propriétaire.

Les données récoltées par ces 2 moyens (visite et preuves acceptables) sont introduites par le certificateur sur le serveur unique de la région wallonne afin d'établir le certificat PEB et classifier le logement selon son énergie spécifique.
Le résultat de la certification PEB est ensuite communiqué au propriétaire qui peut, seulement à ce moment, débuter la publicité.

Afin de rendre les résultats comparables, la consommation est établie dans des conditions standard (par exemple de température) et ne reflètent donc pas nécessairement l'usage fait du logement par son occupant.En particulier,le volume protégé examiné par le certificateur n'est pas lié aux habitudes d'occupation mais défini de façon conventionnelle et n'est pas sujet à interprétation.

Il faut encore préciser que, pour un logement existant, toutes les données ne sont généralement pas accessibles mais, si les données manquantes n'empêchent pas le calcul, le logiciel pénalise l'absence de données. D'où l'intérêt d'une recherche de preuves acceptables par le propriétaire et d'un travail soigné du certificateur PEB.
Pour un bâtiment ancien, les preuves acceptables sont souvent réduites et peuvent se limiter aux plans, la documentation technique des installations de chauffage et l'une ou l'autre facture d'entrepreneur pour certains travaux.